Club Hifi

Votre club hifi et home cinéma

L'apport des convertisseurs DA au fil du temps sur la lecture des CD

Bonjour,

Il y a beaucoup de littérature sur les convertisseurs et leur évolution au fil du temps depuis la sortie des premiers CD.

J'ai 2 questions à poser qui vont bien sûr générer des discussions et des rappels de mise au point :

Voici la première question :

Un cd du commerce est codé en 16 bits, 44.1 khz , ceci depuis l'origine; donc encore à l'heure actuelle; vrai ou faux ?

Les premiers convertisseurs étaient codés en 14 bits, je crois, puis rapidement en 16 bits; jusque là tout va bien...il y a correspondance.

Puis il y a eu, au fil du temps,  des convertisseurs en 18 bits, puis 20, puis 22 (?) puis 24 bits pour lire les CD et aussi les récents fichiers numériques codés en 24 bits, 96 (ou 192 khz).-voire au delà soit 32 et même 36 bits...

Restons sur le CD : on peut (on doit) admettre que , sous réserve du respect de la qualité des circuits du convertisseur (choix des composants , filtrage, horloge, conversion D/A, etc, etc,.. ) les formats 18 bits , puis 20 bits, 22 bits  etc...ont amélioré l'écoute des CD par rapports aux convertisseurs du départ (16 bits) par "upsampling" (ou quelque chose de comparable) , c'est- à- dire via des algorithmes de calculs plus ou moins complexes pour créer artificiellement des informations supplémentaires censées améliorer la qualité d'écoute finale (peut -être avec plus ou moins de succès...) ; autrement dit, il n'y avait pas que des arguments commerciaux ou de marketing, sinon le marché se serait rapidement effondré et on n'aurait jamais pu évoluer dans ce sens .

Vrai ou faux ?

Des commentaires ? (ils sont les bienvenus).

Seconde question :

Les tout récents convertisseurs sont plutôt destinés à lire les fichiers numériques (dématérialisation oblige) , type qobuz de haute qualité (si l'enregistrement est à la hauteur...ce qui est loin d'être une généralité ) en 24 bits, 96 khz; soit !

Mais revenons au cd : les convertisseurs actuels 24 bits 192 khz (voire au delà) sont ils_ pour la lecture des  cd _ c'est ma question, meilleurs pour l'écoute que ceux d'il y a 6 ans, 7 ans ...., soit à l'époque où il n'y avait pas de commercialisation de fichiers numériques ?

Autrement dit, les algorithmes des convertisseurs actuels font-ils de meilleures corrections que ceux d'antan, en lisant les cd qui restent codés en 16 bits , 44.1 khz, dans la mesure où l'on dispose des enregistrements source en qualité 24 bits (ou 32...) et donc que les circuits de ces convertisseurs ont pu "apprendre " à mieux gérer les informations qu'auparavant ?

Il est évident que la lecture des fichiers numériques sera meilleure que celle du cd ; mais ma question est le rendu musical du cd avec les convertisseurs récents vs ceux du passé..

corrolaire : A t-on intérêt à acheter un bon convertisseur actuel (quel modèle , quel prix ?) vs un excellent convertisseur d'il y a 10 ans ou plus par exemple (type KRELL, WADIA, DCS,) y compris ceux avec sorties à lampes ?

Vos commentaires à ce sujet sont les bienvenues

Vues : 389

Commenter

Vous devez être membre de Club Hifi pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Club Hifi

Commentaire de Al196363 le 27 octobre 2019 à 9:30

Bonjour,

Depuis novembre 2016, mon système a quelque peu évolué et je me permets de vous en faire un retour, notamment sur le fait que je viens de me séparer de mon Combi Préamplificateur-CD UFO créé par Jean-Luc BENOIT qui reste, pour moi, un excellent et très musical lecteur de CD.

Début 2019, Jeff m'a fait découvrir et initier au streaming sur Qobuz, à partir d'un Bluesound Node 2 (neuf 550 €) qu'il a associé à un convertisseur EERA Majestuoso option Sabre, dont le prix est de l'ordre de plus 8000 € !

Dès les premières écoutes, j'ai été immédiatement séduit par la facilité d'usage, mais aussi par la musicalité rendue par cette association singulière.

Etant revenu au vinyle depuis 2012 (EAT ForteS, SME 312, MC Kansui, pré-phono Halgorythme), mon niveau d'exigence en termes de reproduction sonore est plutôt élevé, mais je me suis néanmoins lancé dans l'aventure de la dématérialisation en acquérant un Bluesound Node 2i au prix 450 € neuf, histoire de bien écouter les disques avant d'acquérir un vinyle, mais surtout je ne souhaitais "pas de prise de tête informatique"...

Ce produit est un véritable "couteau Suisse" (aucun autre produit, même haut gamme, ne propose autant d'options), car il est très bien équipé (bibande Wifi, USB, RJ45, sortie SPDIF, sortie cinch stéréo + caisson grave, le tout avec ou sans réglage de volume), mais surtout il est d'une simplicité d'installation, d'usage et d'une stabilité sans rapport avec son prix !

Ceci étant rappelé, la configuration où le Node 2i donne le meilleur de lui-même, c'est une fois qu'il est raccordé à un bon convertisseur avec un excellent câble numérique : Là, le RQP explose totalement !

Pour ma part, j'ai arrêté mon choix sur un convertisseur Lampisator Génération 4 - Niveau 4 d'occasion (1500 €), où j'ai changé les tubes et les condensateurs, le tout relié avec un excellent câble SPDIF Audio Works : Une tuerie !

A ce niveau, mon lecteur CD n'était plus dans la course, même en comparent simplement un CD à un enregistrement 16 bits/44,1 streamé !

Bref, pour moi, le temps était venu tourner la page du CD et, actuellement, je finis de ripper mes + de 2000 CD avec "dBpoweramp CD Ripper" sur des disques externes SSD, car tous ne sont pas sur Qobuz... : Je recoure à une barrette alimentée avec 4 ports USB pour raccorder 4 disques externes SSD au port USB du Node 2i.

Ma dernière amélioration a été de remplacer alimentation à découpage du Node 2i (je tiens à préciser qu'elle ne s'entend pas et que d'origine, elle est d'excellente qualité) par une linéaire de course au prix de 900 €, soit le double du Node 2i !

Certes, ce n'est pas raisonnable, mais ce petit matériel d'apparence qu'est le Bluesound Node 2i est en fait un grand, car tout changement lui fait faire d'énormes bons qualitatifs à l'écoute : convertisseur, câbles numérique et secteur, alimentation.

Le résultat est qu'il garde tout son potentiel musical d'origine, mais que celui-ci est magnifié et décuplé sur tous les paramètres d'écoute : timbres tant extension du spectre sonore que pour le filet des notes, micro et macro dynamiques, image stéréo largeur, profondeur et hauteur.

Rien n'est déséquilibré, bien au contraire, c'est comme pour la pub, sauf que cela s'entend pleinement : "On a mis un tigre dans le moteur" !

Ce dernier retour devrait répondre à vos questions sur l'écoute des lecteurs de CD et leur association à des convertisseurs. Par ailleurs, à mon avis, le suréchantillonnage ne fait pas tout, notamment parce que les bonnes associations et leur mise oeuvre soignée sont des préalables incontournables !

Si vous avez des questions, je suis à votre disposition,

Bien cordialement

Commentaire de Al196363 le 6 novembre 2016 à 14:04

Bonjour,

Je me permets de reprendre une de mes interventions :

A chacun son opinion. Pour ma part, j'ai perdu tous mes repères à l'écoute du Combi Préamplificateur-CD UFO de Jean-Luc BENOIT.

A titre indicatif, j'ai eu comme matériels numériques :

- HITACHI DA 800, puis modifié GUISTON

- CEC 540 et 880

- California Audio Labs : Delta et Sygma

- Technics : SLZ 1000 et SHX 1000, c'est un excellent matériel, équipé d'une mémoire RAM pour éviter tout jitter, que l'on trouve encore en occasion !

- CEC TL1x et Audio Synthésis DECADE

- Esoteric Audio P0s, DCS 995 et TACT RCS 2.2x

- MBL 1521A et Mark Levinson 306s, puis Brinkmann Zenith 3

Certes, sur 30 ans les matériels et la technologie évolus, mais il n'en demeure pas moins que si l'on ne s'arrête pas à la mode promue par les magazines spécialisés, le marking porté par les marques et les distributeurs, je considère que les matériels commercialisés dans les années 1990 étaient bien souvent plus musicaux que ceux vendus de nos jours.

A ce titre, le premier lecteur CD NAIM était un intégré avec une alimentation très soignée, je persiste à croire et à dire qu'il s'agit la meilleure voie.

Donc, une bonne alimentation secteur, voire un filtre bien adapté et uniquement dédié au matériel numérique apporte bien souvent un gain musical.

J'allais oublier faire très attention, pour une configuration séparée, au câble numérique car leur apport peut être du tout ou rien, voire pire...

Pour en revenir, CD équipés de tubes, au-delà de l'effet rétro incontestable (ça plait ou pas...), il y a un intérêt à pouvoir changer les tubes car cela permet d'améliorer très souvent l'écoute : meilleures performances, adaptation autres éléments...

Mais il s'agit certainement d'une discussion sans fin. A chacun de trouver son bonheur où il veut !

Certes, c'est du déjà écrit mais mon souci est simplement d'éviter à d'autres de perdre leur temps et leur argent alors qu'il suffit de s'en remettre à ses oreilles avec des écoutes uniquement à domicile : dans son environnement et avec son installation !

Cordialement

Alain

Commentaire de BRUNO le 12 juillet 2016 à 0:33

Bonsoir,

J'ai effectivement trouvé la réponse de Raymond très intéressante que je partage bien volontiers.

Mais effectivement, j'aimerais, entre autres, connaitre un (ou plusieurs)  point(s) de vue sur l'intérêt véritable  des convertisseurs récents... vs les "réputés bons" anciens (complétement transistorisés ou avec des circuits finaux à tubes par exemple; il y en a eu d'excellents, évidemment chers pour la plupart) ,  qu'on connecte à la sortie d'un bon drive ou en sortie numérique d'un bon lecteur CD _considéré surtout comme un bon drive _ (mais dont la partie conversion intégrée est correcte sans plus).

Je possède une certaine collection de CD, sans être très importante_ loin s'en faut_ et j'ai toujours un grand plaisir à les écouter: Je ne constate pas de dégradation au fil des années à la lecture; même ceux qui ont maintenant plus de 30 ans (surtout les AAD mais même les ADD demeurent  excellents , selon le label).

Bien entendu je les ai utilisé avec soin, sinon je n'en serais peut-être pas là

La numérisation est bien sûr une solution pour réduire la place physique et pour corriger les éventuelles erreurs de lecture.

Mais pour le moment je n'envisage pas cette solution.

Bien à vous

Commentaire de etienne vonesch le 11 juillet 2016 à 15:28

Merci Raymond pour cet éclairage  intéressant et que je partage d ' ailleurs ...celà étant , il ne répond pas à la question posée  concernant l' intérèt des convertisseurs récents utilisés en  sortie d ' un bon lecteur CD....



Soutenez le Club Hifi

© 2020   Créé par Club Hifi.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation