Club Hifi

Votre club hifi et home cinéma

Informations

Musique dématérialisée

La musique dématérialisé consiste en la suppression du support physique que sont les CD ou DAT. Les informations du CD se trouve sur un disque dur, que celui-ci soit dans un ordinateur our un iPod ou transmis par Wifi.

Membres : 311
Activité la plus récente : hier

Forum de discussion

Naim ND5xs

Démarrée par Michel Briex. Dernière réponse de Christelle Duzon 15 janv.. 4 Réponses

Je suis le récent propriétaire de ce streamer dont les qualités audiophiles me comblent. Une merveille sur les quelques fichiers DSD que j’ai téléchargé ou sur la radio internet.j’envisageais de m’abonner à Qobuz qui serait compatible avec ce…Poursuivre

Cahier des charges de mon futur Streamer

Démarrée par Michel Briex. Dernière réponse de Michel Briex 10 juin 2018. 7 Réponses

Je pense franchir le pas de la musique dematerialisee mais lorsque je lis les commentaires ici, j’ai l’impression qu’il faut être informaticien pour appréhender les subtilités de fonctionnement des appareils pour lesquels les fabricants font tous…Poursuivre

Streamer : Magna Hifi Mano ?

Démarrée par JFDITO. Dernière réponse de ben156 25 févr. 2018. 8 Réponses

Bonjour à tous,je cherche un streamer de très bon niveau mais sans DAC ni disque dur pour accéder à mon NAS en Flac (j'utilise actuellement l'ancien boitier WD TV Live) et peut etre charger de la HD mais sans etre limité au monde Apple...DAC : Bel…Poursuivre

Balises : Magna, Mano, NAS, réseau, lecteur

Alimentation lineaire por streamer Moon MiNd

Démarrée par NASRI.S 21 févr. 2018. 0 Réponses

Bonjour,J'aimerais améliorer mon installation notamment le streamer Moon MiNd en lui apportant une alimentation de meilleure qualité que celle d'origine mm si celle-ci fait bien le job.Je me tourne vers vous pour conseils.Voici les specs de…Poursuivre

Mur de commentaires

Commenter

Vous devez être membre de Musique dématérialisée pour ajouter des commentaires !

Commentaire de Michel Briex le 9 septembre 2018 à 22:26

l'optique ce n'était pas pour aller plus vite mais simplement pour moins de pertes et d'interférences électriques sur une grande longueur

Commentaire de Wasson le 9 septembre 2018 à 22:18

Oh la Michel !! vous avez acheté une Lamborgini pour rouler dans Paris........!!!!!

Si les contacts ne s'oxydent pas vous avez à disposition une fibre optique de haute performance. Ce câble à surtout était créé pour de grandes longueurs en USB sur des messages à très haute vitesse.....du côté de 5 Gb/s, c'est royalement chouette surtout pour un signal audio qui doit rouler dans les 1,4 Gb/s. J'espère bien que vous ne voyez pas de différence avec un pauvre morceau de cuivre qui roule déjà bien au delà de nos 1,4 Gb/s. Je suis content que vous confirmiez le "manque" de différence, vous enfoncez vos interrogations d'origine.

Musicalement votre. Alain

Commentaire de Wasson le 9 septembre 2018 à 21:53

Philippe vous avez bien raison de soulevez ce chapitre qualité des liaisons face au transport de messages numériques. La théorie voudrait que notre genre de messages ne devrait pas être perturbé par un fil, un connecteur, un contacteur, etc, etc. Mais il est vrai que j'ai eu quelques surprises dans ce domaine. Pour vous rassurer ces surprises venaient d'un problème de corrosion et/ou d'oxydation des contacts et aussi de câbles hautement sécurisés (des blagues!) par un cuivre à 99.999.....tout simplement couvert en surface d'oxyde de cuivre. On peut donc imaginer qu'une série de mauvaises résistances parasites en ligne et des sortes de "condensateurs" de contact (permettez moi l'expression) perturbent alors la forme du signal transmit .

A ce propos j'essaye de généraliser à près de 100 % l'argent. Malgré que l'oxyde soit bon conducteur (contrairement aux autres métaux) je nettoie régulièrement contacts et relayages.

Tout ce discours pour dire qu'un mauvais câble ou connections interfère le message.

Sans tomber dans l'excès de supers câbles et contacts qui coûtent la peau des f...., il faut un minimum de bonne facture technique d'un bout à l'autre du trajet de la chaîne de reproduction, mais voyons que diable ce n'est pas de la video. Bon, ce n'est pas facile, il faut être très propre et savoir nettoyer les attaques du temps.

Musicalement votre. Alain

Commentaire de Michel Briex le 9 septembre 2018 à 21:47

J'ai investi dans un cable USB optique Corning (https://www.corning.com/optical-cables-by-corning/worldwide/en/prod...) Honnêtement malgré mes 10m de câble je ne fais pas vraiment la différence avec l'usb normal; globalement le son est meilleur avec le cable rj45 cat7 blindé que j'utilise

Commentaire de Wasson le 9 septembre 2018 à 21:21

Philippe, en retour à votre question concernant les filtres USB, cet accessoire par expérience ne me semble utile que si vous avez des lignes (câbles et raccords) de grandes longueurs dans un environnement perturbé genre salle de concert, évènements sur une foire, etc. Ce circuit doit remettre en forme les signaux numériques qui manqueraient un peu de "pêche". Si toutefois il jouait sur la composition musicale du message c'est qu'il serait de piètre facture. J'ai essayé différents modèles à notre niveau "audiophile" je n'ai jamais eu de bonification, mais toujours que des ennuis par destruction du signal, mauvais contacts ou mauvaise alim. 5V. Ce matériel est chez moi aux oubliettes.

Musicalement votre Alain

Commentaire de Philippe CAMPENON le 9 septembre 2018 à 19:39

bonjour à tous.

j'aimerais bien que quelqu'un m'explique techniquement en quoi un filtre USB peut améliorer le son quand on transfère un signal numérique. Je me pose la même question à propos des connecteurs en or, des câbles en cuivre OFC... sachant que le débit d'un signal audio numérique, même 96 kHz/24 bits, est ridicule par rapport au transfert en USB 3 de fichiers énormes à plusieurs centaines de Mbit/s, transfert qui se fait sans erreurs...

Mais n'étant pas un spécialiste des protocoles d'échange audio, j'ai dû louper quelquechose: merci de m'éclairer.

Musicalement votre, Philippe

Commentaire de Wasson le 9 septembre 2018 à 18:04

Suite à Michel.

Je tripote la musique dématérialisée depuis plus de 16 ans et le lecteur de CD depuis 25 ans. Ceci avec une "brouette" de matériels et je peux vous dire que le bilan est fait : une reproduction d'un fichier dématérialisé et très nettement plus "attrayant", au même titre (tout effet de mode mis à part) qu'un bon 33 T. D'abord pour faire ces comparaisons il faut d'abord avoir très exactement le même enregistrement. Malheureusement même si c'est un Sheffield des années 70, repiqué pour un CD et/ou repiqué pour un DD, on est très loin d'avoir exactement le même message. Pour rajouter a "l'horreur" du problème, la chaîne d'électroniques (des milliers de jonctions) qui va lire ces "trois" messages n'a presque rien de commum. L'un commence par sa correction RIAA, boff....l'autre a ses calculs d'erreurs et ses algorithmes de lissage....boff..., enfin le dernier lui ne lisse pas, n'invente pas mais il est parti de quoi...??. Alors, ne vous attendez pas à faire des comparaisons,  en fin oui peut-être en relatif, mais surtout pas en absolue. C'est comme si vous regardiez un très beau sujet de tableau, peint par trois peintres copieurs...

De ma propre expérience , environ 60 ans d'écoute, j'attends seulement que mes poils se dressent sur les bras et que dans certains cas les larmes me viennent tellement c'est beau. Beau simplement à l'instant T, j'oserai presque dire, subjectivement dans un absolu.

Musicalement votre...Alain

Note : je n'ai jamais entendu de différence avec un ou des filtres USB, c'est une fonction établie pour les musiciens d'orchestres, c'est autrement plus compliqué que nos pauvres installations.

Commentaire de tony0442 le 9 septembre 2018 à 15:57

merci pour les réponses,

j’échange aussi sur le site " Head fi " et comparé à nous sur le territoire Français , je pense que aux USA ils ont bien une avance sur les gadgets si on peut les appeler gadget, filtres USB, ifi galvanic, boucles de masse, exct,.....de marque ifi audio ou autres et cela a été confirmé par des professionnels,.....ou pour le moment les filtres USB n'ont pas trop de demandent, 

d’ailleurs sur le iDSD pro, il est équipé de tous ces filtres USB,  

il faut etre réaliste que de n'importe quelle façon que l'on écoute de la musique dématérialisée tout support confondu,  il y a l’acheminement des informations qui va se faire par le câble USB et tout les composants qui seront sur le trajet,

personnellement j'ai aussi un abonnement qobuz, et en faisant une comparaison direct CD et même enregistrement sur Qobuz, le CD aura moins de perte que la demat, bien sur, le fait de limiter les fréquences hautes sur la demat l'on récupère un peut sur le bas medium avec un peut plus de largeur de scène au détriment de micros informations, et un peut moins de précision,

j'aime bien qobuz en achetant des titres en 24/48, ou 24/96, d’accord, l'on gagne en aération,  et puis il y a le coté pratique, 

j'attend pour la semaine prochaine le ifi USB galvanic, + le idefender + l'alimentation 5 volts, après essai j'en reparlerai, merci

Tony  

Commentaire de Michel Briex le 9 septembre 2018 à 14:18

Je possede un lecteur de cd dac et streamer( un lindemann musicbook 25) qui me permet d’ecouter soit le cd, soit son fichier numérisé en flac, soit pour certains que je possede en DSD qui passe par le rj45, l’usb ou le wifi

personnellement, je fais une difference certes faible entre le cd et son fichier numérisé mais une différence en comparaison directe. Pour le DSD il, il va souvent encore un peu plus loin en terme de spacialisation sur les bons enregistrements et les messages sonores complexes.

Apres, tout depend de ce que l’on compare mais il n’y a aucune raison qu’un fichier numerique lu par une diode laser soit meilleur que le meme fichier numérique lu sur un disque dur si l’intégralité du message est conservée. La différence porte pour moi davantage sur le dac.

Commentaire de Klein Michel le 9 septembre 2018 à 12:44

Suite à Yann et Tony

Il y a toujours des intégristes dans tous les domaines... perso j'écoute des CD et SACD et constate qu'un excellent CD est supérieur à un SACD moyen... je suis aussi abonné à Qobuz et écoute à partir de mon iMac avec audirvana+, ou à partir de mon iPad, toujours en transmission bluetooth par un récepteur Philips AEA2700 et le DAC de mon Marantz SA8005, là aussi, quand l'enregistrement original est bon, l'écoute l'est aussi... la différence avec un CD est réelle, bluetooth oblige mais pas très significative et largement compensée par le fait que je peux écouter tout ce que je veux, le catalogue de Qobuz étant très vaste, particulièrement en Classique... après, je partage l'avis de Yann, le vinyle reste la référence, platine TD Rega RP6, cellule Rega Elys 2, préamplificateur phono intégré ampli Lavardin IS, écouter donc un Sheffield des années 70 et vous comprendrez, mais ce n'est que mon avis...

 
 
 



Soutenez le Club Hifi

© 2019   Créé par Club Hifi.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation