Club Hifi

Votre club hifi et home cinéma

Je vends ce dac Lampizator acheté neuf selon certificat durant le mois de mars 2014 puis

upgradé en level 4 selon le propriétaire d’origine au mois de novembre de la même année.

Je ne sais pas quel est exactement ce qui a été changé pour la montée de niveau mais il est mentionné USB imput = Yes et NEW à côté sur le certificat de test datant de 3 novembre 2014.

Son propriétaire original m’a juste indiqué l’upgrade et le fait que l’option USB avait fait l'objet d'une 

mise à niveau.

J’en suis le 2ème propriétaire.

 

Ce qui est sûr c’est que la puce USB est une COMBO AMANERO 384. C’est ce que m’indique mon

système démat daphile. Il accepte donc du 32 bits avec un échantillonnage max. de 384 kHz et tous les intermédiaires. Personnellement, je paramètre mon daphile pour privilégier le bit rate par rapport au sur échantillonnage. J’écoute donc en 32 bit et 48 kHz. C’est assez foudroyant avec ce dac.

 

Beaucoup d’audiophiles se sont acharnés à comparer les différentes évolutions des dac Lampizator avec le DP-777 de la marque AMR.

 

J’ai possédé pendant plus d’un an le DP-777 puis le DP-777 SE pendant presque 2 ans.

De mon point de vue la philosophie de ces deux machines est diamétralement opposée. L’AMR est un produit industriel très sophistiqué et à l’esthétique très flatteuse. Le Lampi est clairement un produit artisanal (il l’était en tout cas en 2014) à l’esthétique sommaire et dont le seul but est de faire de la musique.

 

Dans mon expérience, l’AMR offrait un son incroyablement jouissif avec tout un tas de possibilités de filtrage et autres options dignes des usines à gaz les plus récentes et sophistiquées. Utilisé en tant que dac pur, j’ai connu mieux (selon mes goûts) dans les dernières 3 années dans sa gamme de prix.. Utilisé en tant que dac et préampli, cette dernière fonction, valait à elle seule le prix du dac.

 

Je possède actuellement un préampli bien au-dessus de celui de l’AMR, ce qui n’est pas, je l’avoue une mince affaire.

Dans ces conditions (en tant que dac pur), je pense que le Lampi que je mets en vente ici, écrase l’AMR dans tous les paramètres de comparaison. Plus réactif et transparent tout en maintenant le niveau de fluidité de l’AMR. Le moindre changement de câble (secteur, numérique, modulation), de source (lecteur cd, système démat) etc., est restitué, dans le bon et dans le mauvais sens (ce qui était loin d’être le cas avec l’AMR dont le côté courtois prenait systématiquement l’ascendant sur le reste). C’est donc un dac qui demande une excellente mise au point en amont et en aval. Je ne pense pas que ce soit un engin pour un système moyen ou de débutant où l’on passera passablement à côté de ses immenses qualités. À moins que le but soit de faire justement évoluer son système.

 

Pour avoir pu tester énormément de dac et pas mal de grosses pointures, je pense que ce Lampi est un véritable pur-sang. Mais il faut savoir le maitriser, faute de quoi, il risque de vous faire sauter par-dessus bord en plein obstacle. Il n’aime pas l’approximation et c’est assez déconcertant venant d’un dac à lampes. Énorme scène sonore, fluidité, naturel, durée des notes, voix encore plus riches que celles de l’AMR (fallait le faire) et ce tempo. Ah le tempo ! D’une justesse quasi analogique. Mes premières émotions musicales viennent du son analogique lorsque j’étais jeune adolescent et j’avoue que j’ai eu beaucoup de mal à m’adapter au numérique. Au point d’avoir laissé la hifi pendant plus de 20 ans. À l’époque, je pensais que c’était une question d’entrée dans l’âge adulte avec ses soucis qui étaient venus à bout de mes émotions. À présent, je sais que les erreurs de tempo de la restitution numérique sont un réel carnage pour qui s’est fait l’oreille sur du vinyle par exemple. Certains s’amusent même à créer des horloges nucléaires pour tenter de régler le problème.

 

L’AMR m’avait encouragé il y a environ 5 ans à rester dans le coup à un moment où je comptais tout envoyer valser faute d’émotions. Il avait réussi à faire pleurer mes oreilles. Ce Lampi, après avoir possédé une version L4 G4 (de même nature mais moins bien timbrée) m’a convaincu qu’il est possible de faire de la musique avec des puces de conversion Delta Sigma.

Comme quoi, rien n’est impossible pour qui sait persévérer. Franchement, ce n’était pas joué d’avance.

 

Je reste convaincu que l’on pourrait obtenir un gain substantiel avec un changement de lampes approprié vu son niveau de transparence et de réactivité mais l’engin est sous garantie encore jusqu’au mois de novembre de cette année. Je n’ai donc pas eu le courage de me lancer dans l’aventure bien que j'aie essayé de retirer l'étiquette de garantie sans laisser de traces avant de renoncer.. 

 

Un engin de course donc pour un système de course à un prix parfaitement ridicule par les temps qui nous mènent.

Écoute possible à mon domicile dans la région d’Annecy sur ampli intégré Extraudio et enceintes Boenicke W8. Système démat. Daphile sauvagement optimisé.

 

Prix de vente de la bête : 1’750€

Vues : 964

Les réponses sont fermées pour cette discussion.

Réponses à cette discussion

Mais pourquoi donc vendre une telle merveille ???
Bonjour MJ,

Ah ! Ca c'est l'éternelle question !
Si c'est si bon, pourquoi le vendre ?
La réponse m'obligerait à vous raconter ma vie et je doute
que cela puisse vous intéresser.

Excellent dimanche à vous.
" je doute que cela puisse vous intéresser."

et bien, moi, ça m'intéresse.
j'imagine que l'intérieur ressemble à ça
http://www.lampizator.eu/Fikus/DAC_LEVEL_4.html
Merci :)

Bonjour,

Je ne peux malheureusement vous répondre car en ouvrant le dac, je perds la garantie.

J'aurais voulu tenter un changement de lampes mais y ai finalement renoncé pour

cette même raison.

c'est bien pour ça que j'ai publié cette page.
C'est extrêmement probable que l'intérieur de votre appareil ressemble à cela.

Ceci dit, une perte de garantie pour un changement de tubes, étant moi même constructeur, je trouve ça un peu... déplacé.
un tube est une pièce d'usure !

Ceci dit, ça ne nous explique pas pourquoi vous vendez votre appareil.
changement de gamme  (il y en a chez Lampizator) changement de philosophie ?

je suis très curieux.

En regardant les photos de plus près (j'étais sur mon tél. portable et ne pouvais pas bien voir les photos), je 

pense que mon dac est effectivement celui-ci car celui que j'avais eu précédemment, Gen. 4 level 4, avait deux

lampes intercalées sous le plancher du dac. Là, j'avais pu faire des photos. Les tubes n'étaient pas les mêmes 

et le chipset non plus. Le dac actuel marche en 32 bit 384 kHz. Il est franchement au-dessus de l'ancien notamment sur

les voix, au niveau du timbrage et moins rentre dedans que l'ancien. Je mets ici quelques photos.

La politique de l'étiquette pour la garantie c'est en effet une POLITIQUE, avec tout ce que cela engendre.

Pour ce qui est des raisons de la vente. Je n'ai rien à cacher et je ne vends pas le dac car j'ai trouvé mieux.

Il y a certainement mieux ou bien mieux mais j'ai plus d'une centaine de tests de dac. Des petits dac à 300€ à des

dac au-dessus des 15'000€ et au prix proposé même en occasion je ne lui trouve pas de rival car Fikus à 

découvert quelque chose, j'ai l'impressions à côté de de laquelle beaucoup sont passés à côté. Ce dac réunit

toutes les qualités d'une source analogique sans ses défauts. Ce qui n'est pas peu dire.

Il se trouve que j'ai été impliqué durant les 5 dernières années dans l'accompagnement et le suivi 

d'une nouvelle marque hifi pour laquelle je devrais dans les mois à venir prendre la distribution pour la France.

Je m'oriente donc vers l'utilisation des produits de cette nouvelle marque.

Je ne peux malheureusement pas en dire plus pour l'instant. 

Voici les photos de l'ancien si cela peut vous servir.

La politique des Générations et des niveaux pour identifier les produits chez Lampi n'est franchement

pas très claire mais l'important, c'est que ça marche.

Excellent journée à tout le monde :

Je comprends bien le pourquoi du comment de votre vente.

En tous cas, votre Lampizator est très intéressant, ça pourrait intéresser des gens que je connais.

Et sinon, très curieux de cette nouvelle marque. Je vais être à l'affut ces prochains mois !

PS : au fait, quel est le coût neuf de votre Lampizator.

Merci Yannick,

Vous êtes cordialement invité à venir l'écouter. Autant le Lampi que la nouvelle marque.

Voire un teste chez-vous si vous n'êtes pas trop loin. J'habite près d'Annecy.

J'avais pour habitude à l'époque où je testais tout un tas de dacs pour acquérir de l'expérience 

dans le monde de la hifi, de faire des comptes rendus pour ma gouverne avec l'intention de créer

un blog. Intention à laquelle j'ai vite renoncé car je n'ai jamais aimé mâcher mes mots.

Voici pour ceux que cela peut intéresser ce que je disais de mon ancien Lampi :

LAMPIZATOR LEVEL 4 GEN. 4

?

 

RQP

Prix Neuf

4 500 €

0,1844

Prix Moyen Occasion

2 200 €

0,3773

 

Note

 

Global /500

420

 

Contact / 300

250

 

Détail / 200

160

 

Total /1000

830

 

 

 

 

Mots qui me viennent à l’esprit : EXUBÉRANT.

 

Ce dac m’a totalement décontenancé.

Je ne sais pas par où le pendre. Il fait des choses que je n’ai jamais entendues mais il n’est pas, de mon point de vue, absent de certains défauts.

 

J’ai lu pas mal d’articles où des audiophiles le comparaient à l’AMR. Personnellement, je trouve que malgré l’utilisation de lampes, ils n’ont rien à voir l’un avec l’autre et ce, sans juger de leur valeur.

Pour la courtoisie, vous pourrez toujours passer et repasser.

 

Ce dac reproduit des fréquences que je n’avais jamais entendues. C’est le dac le plus direct qu’il m’ait été donné d’entendre. Il pousse, il pousse et il pousse au point de friser la casse dans certains cas.

Il ouvre la scène comme si les musiciens étaient dans la salle. C’est juste ahurissant et magique mais il faut accepter de laisser tomber toute habitude d’écoute. 

Ca tape dans le bas, ça cogne dans les médiums et, malheureusement, quelques fois, ça gueule dans le haut. Comparé à un AMR, le timbrage n’est pas du niveau du reste. Je ne sais pas trop quoi vous dire sur ce prédateur. Je pense qu’il faut absolument en faire l’expérience d’écoute car il fait des choses que les autres ne font pas et n’en feront sans doute jamais. Peut-être faudra-il monter en gamme pour garder toutes ses qualités en gagnant sur le timbrage.

Cela dit, il n’est pas fatigant pour autant mais les puristes lui reprocheront son timbrage aléatoire qui pourrait risquer de les agresser.

Je ne m’attendais pas à une telle fougue venant d’un dac à lampes et il est évident que Lukasz Fikus, son concepteur, à découvert quelque chose à côté de laquelle les autres sont passés tout droit.

 

Ma conclusion :

Un grand dac qui ne manque pas de quelques petits défauts mais qu’il compense largement de mon point de vue par un véritable caractère totalement affirmé et assumé. Une grande prouesse de son concepteur qui mérite amplement sa réputation d’enfant terrible de la hifi, dans le bon sens du terme.

 

Catégorie :

Un appareil qui fait de la MUSIQUE, du TRÈS BON SON et quelques autres choses.

Et voici pour comparaison ce que je disais d'un AA plus ou moins dans la même gamme de prix :

ACCUSTIC ARTS DAC1 MK4

Non communiqué

 

RQP

Prix Neuf

4 000 €

0,1725

Prix Moyen Occasion

1 500 €

0,4600

 

Note

 

Global /500

320

 

Contact / 300

210

 

Détail / 200

160

 

Total /1000

690

 

 

 

 

Mots qui me viennent à l’esprit : CHARNU.

 

Élégant tout en donnant une impression de robustesse à toute épreuve.

Pour le reste, que peut-on bien lui reprocher ?

 

Principalement le prix !

À 4’000€ en neuf, les très bons dac se pressent au portillon et à la moitié de ce prix également.

Question son, ce DAC1 a le mérite de posséder un caractère propre et marqué.

Que l’on adore, que l’on aime ou que l’on apprécie plus ou moins. Je ne pense en revanche pas que l’on puisse le détester.

Personnellement, je me range dans la catégorie de ceux qui apprécient moyen car ça manque tout de même d’un minimum de subtilité, de magie.

 

Écoute facile et plaisante sans défauts flagrants. Ce qui est déjà énorme.

Or, pour un dac à 4’000€, j’en attendais franchement d’avantage.

Malgré une bonne fluidité et ce côté charnel, qui pourrait facilement être confondu avec de l’articulation, les émotions ne passent pas vraiment. Et, comme avec beaucoup d’autres convertisseurs, je me suis assez vite souvenu que j’avais des pommes et une tarte à préparer.

Oui ! Et après ma femme a le toupet de dire que je ne fous rien de la journée…

C’est cool les convertos moyens lorsque vous avez d’autres occupations pressantes.

Comme je le disais, rien à part son caractère n’est venu me surprendre ni m’émouvoir.

 

Ma conclusion :

Un appareil bien trop cher au vu de la concurrence malgré son caractère marqué, voire trop marqué.

 

Catégorie :

Un appareil faisant du TRÈS BON SON.

RSS



Soutenez le Club Hifi

© 2019   Créé par Club Hifi.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation