Club Hifi

Votre club hifi et home cinéma

Le salon Haute Fidélité Paris 12 & 13 novembre 2011 à l'Hôtel Marriott

Détails de l'événement

Le salon Haute Fidélité  Paris 12 & 13 novembre 2011 à l'Hôtel Marriott

Heure : 12 novembre 2011 à 13 novembre 2011
Emplacement : Hôtel Marriott, Paris Rive Gauche
Rue : 17 boulevard Saint Jacques
Ville : Paris 75014
Type d'événement : salon
Organisé par : Dominique T
Activité la plus récente : 25 nov. 2011

Exporter vers Outlook ou iCal (.ics)

Description de l'événement

Le salon Haute Fidélité 2011 se déroulera le 12 & 13 novembre 2011 à l'Hôtel Marriott, Paris Rive Gauche. 17, boulevard Saint Jacques à 75014 PARIS.

Mur de commentaires

Commenter

Répondre pour Le salon Haute Fidélité Paris 12 & 13 novembre 2011 à l'Hôtel Marriott pour ajouter des commentaires!

Rejoindre Club Hifi

Commentaire de Dominique T le 18 novembre 2011 à 10:55

rassures toi Mellowman tu n'est pas le seul à penser de la sorte, mais il faut bien avouer et comprendre qu'un salon quelle qu'il soit, hifi de l'auto ou des arts ménagers est en réalité une grande foire, qui permet de voir plus que d'écouter ou d'essayer correctement le matériel présenté. Autant que je puisse me souvenir des 1er salons des années 70 au palais des congrés c'était la même chose voir bien bien pire. Il faut dire qu'a cette époque le marcher n'était pas du tout le même qu' aujourd'hui. Enfin pour êtres constructif, je pense qu'il devrait y avoir quelques points important à respecter dans chaque stand.

1- Respecter un ordre d'écoute avec ses voisins.

2- La 1/2 heure d 'écoute devrait être composée avec des musiques différentes les unes des autres. (exemple, Jazz, symphonique, baroque, rock, folk ex..)

3- La 1/2 heure silencieux permet une présentation du matériel et de la marque  ainsi qu' un échange verbale avec le publique. (voir prise de contact)

4- J' apprécie particulièrement aussi les stands qui acceptent de passer le cd d'un auditeur.

En espérant que les exposants nous lissent. Dominique

Commentaire de Silver le 16 novembre 2011 à 13:27

Effectivement, il n y avait qu un étage selon moi ou les horaires d écoute étaient partagés entre les différents exposants, et permettaient d avoir des écoutes relativement silencieuses, si ce n est le va et vient des personnes qui même quand c est écrit "complet, ne pas entrer SVP", rentrent malgré tout.

Concernant la musique écoutée, je ne suis pas non plus entièrement d accord, peut être est-ce mon côté trop tolérant, mais j ai entendu de tout, depuis la musique ancienne à bas volume jusqu au gros rock qui tache bien fort, y compris un concert de Doudouk pris en direct au micro et amplifié dans le système.

En conclusion, pour moi un bilan moins contrasté que ce que j avais vécu à Lyon plus tôt cette année...ou je n étais ennuyé à mort.

Cela dit, un salon reste un environnement stressant, plein de monde, ou les salles sont climatisées bruyamment, ou tout les exposants ne se respectent pas toujours les uns les autres, mais je ne vois pas comment il pourrait en être autrement, et je ne suis pas certain que Munich ou Amsterdam fassent mieux.

Donc voilà, j ai pris ce qu il y avait à prendre, j ai passé quelques bon moments, j ai découvert de nouvelles choses, j ai pu observer l évolution de la population s intéressant au sujet, mais rien qui ne pourrait remplacer une écoute à la maison avec des amis en partageant un bon verre de vin...ce n était pas mon objectif

Commentaire de AlexandreF le 15 novembre 2011 à 0:22

Bon, alors pour que tu te sentes encore moins seul, je ressens vraiment la même chose.

Ma dernière très grande expérience dans un salon remonte à 7 ou 8 ans, je ne me souviens pas bien, je crois à l'Hotel Pullman:

Après avoir un peu zoné de pièce en pièce, à écouter des matériels qui se valaient tous plus ou moins et que j'avais fini -avec la fatique- par assimiler à des machines à faire du bruit, j'ai échoué dans une très grande salle au niveau 0, où l'on écoutait un ampli Etalon, un petit modèle, parce que le modèle prévu pour la démo avait un problème, branché à des enceintes gigantesques, Etalon aussi dans mon souvenir, mais je me trompe peut-être. Elles devaient faire 2,5 m de haut, avec un HP de 50 cm en bas et en haut, je crois.

Toujours est il que là, on entendait de la musique. On vivait la musique.  Lorsqu'un morceau s'arrêtait, il régnait un silence total, et on attendait la suite, le coeur battant. J'y suis resté 2 heures. A pleurer intérieurement tellement c'était vrai. Il m'a fallu environ une semaine pour m'en remettre et pour pouvoir à nouveau écouter quelque chose chez moi.

Je rêve depuis ce moment là de revivre une telle expérience. Mais vu le cours des choses, je pense que je vais pouvoir continuer à rêver longtemps.

Commentaire de Mellowman44 le 14 novembre 2011 à 22:27
Merci Pierre. Je me sent déjà moins seul!
Commentaire de Oslawski le 14 novembre 2011 à 22:23

le seul point positif était la taille honnête des pièces pour l'écoute ! A l'exception peut-être de Hifi-câble qu'il fallait vraiment chercher pour le trouver !

Commentaire de Oslawski le 14 novembre 2011 à 22:22

Je rejoins assez ton analyse !

Ce salon avait un goû assez mauvais qui faisait penser à celui d'octobre.

Il n'y avait pas plus de respect entres voisins ! On pouvait écouter beaucoup de systémes mais fort peu de musique !! J'ai 2 amis qui n'ont pas pu venir et c'est peut-être mieux ainsi !

Je leur ai proposé de passer un soir à la maison avec leurs cd et/ou dvd !!

 

Commentaire de Mellowman44 le 14 novembre 2011 à 22:21
Petite précision en complément:

"Qui aime bien, châtie bien".
Commentaire de Mellowman44 le 14 novembre 2011 à 22:05
Bonsoir à tou(te)s

Je reviens de ce salon atterré, laminé! Il vient confirmer l'impression ressentie une semaine plus tôt lors d'une manifestation de province.

Ce salon nous a fait l'implacable démonstration que le nivellement par le bas est à son comble et que l'évolution décrite par Silver me semble être le seul moyen trouvé pour tenter de nous masquer la médiocrité des démonstrations.

On se serait cru à "Maison et Objet" sonorisé par un dur de la feuille.

Ce salon ne mérite pas son nom. Il devrait se nommer "le salon du gros son".

Partout (sauf chez Mulidine) nous avons du subir une débauche de décibels, une surenchère de vulgarité avec comme constante la diffusion d'extraits musicaux(?!) sélectionnés pour tenter de mettre en valeur les qualités supposées du matériel en démonstration. Est-ce ma faute si l'on entend partout les mêmes morceaux?

(Presque) tous semblent avoir oublié que le matériel doit servir la reproduction musicale et non l'inverse.

Les années précédentes, au détour de quelque stand, l'on pouvait encore être surpris agréablement: de la nuance, de l'expressivité, de la vie pouvaient parfois jaillir des démonstrations mises en œuvre. Une oasis de finesse dans un désert grandissant (un effet collatéral du réchauffement climatique? j'en doute)..

La haute fidélité française me parait foncer droit dans le mur. Et plus celui-ci se rapproche, plus elle accélère.

En ces temps de crise, l'indécence des prix affichés fait frémir, particulièrement quand on établit un parallèle avec la qualité intrinsèque de restitution des maillons présentés.

Et on dit le marché malade, morose, exsangue?

A mon sens, on se trompe de diagnostic. Tant que l'on vendra à prix d'or du matériel plus fait pour flatter l'égo de son propriétaire que pour émouvoir, saisir la subtilité de l'intention d'un artiste ou la profondeur d'une œuvre... il ne faudra pas venir s'étonner que les amateurs de musique vivante ne se retrouvent pas dans l'offre qui leur est proposée et que beaucoup de revendeurs se penchent tristement sur leur bilan comptable de naguère avec une larme à l’œil. Larme qu'ils ne risquent pas de verser à l'écoute de leurs "systèmes" tant ceux-ci sont déshumanisés, vides de sens.


Je suis profondément désolé par le nombrilisme béat, bouffi d'autosatisfaction de beaucoup d'exposants, encouragé par les opinements-du-bonnet-d'un-air-entendu du chaland, remué jusque dans ses tripes par une énorme nappe de grave aussi réaliste que naturelle.

Je vais paraître à beaucoup d'entre vous amer, aigri. Peut-être..

Mais plutôt que de susciter une levée de bouclier et un flot de commentaires vengeurs, je préfèrerai réveiller chez mes quelques lecteurs l'interrogation et la réflexion.
Commentaire de Silver le 14 novembre 2011 à 10:34

Bonjour à tous.

J ai passé 2 jours au salon et j ai été impressionné de voir comment la HiFi était en train d évoluer, en musique dématérialisée mais aussi surtout au niveau du design, et pas que pour les enceintes. Certaines électroniques abordent maintenant des formes beaucoup plus belles que les simples boites que nous avons eu depuis tant d années. De plus, j ai été très surpris de la nombreuse présence de femmes au côté de leurs compagnons, et faisant partie intégrante des écoutes et des analyses de rendu musical. Donc il y avait en plus d une foule digne des samedi à la FNAC de Chatelet les Halles, beaucoup de salons d écoute et plein de très belles électroniques et très belles enceintes...fini le tout rectangulaire.

Enfin, pour les écoutes, j avoue être un grand fan de Nautile Acoustique avec qui je suis voisin à Annecy, et cette avant-première mondiale de la grande D15 mkII fut à la hauteur de mes espérance, et pour moi la plus belle écoute du salon. Cependant, j ai entendu de belles choses aussi chez Audionec (meme si je n aime pas le design), chez Avant Garde (un peu extraverti tout de meme l écoute), et chez JM Reynaud (très beau médium aigue, grave un peu moins bien à mon gout).

En conclusion, un salon pour moi très réussi, des constructeurs plus dynamiques que jamais, très bien, on avance :o)

Commentaire de Club Hifi le 13 novembre 2011 à 23:33

Alors ce salon ? Qui a pu s'y rendre ? Quelles sont les stands et écoutes qui vous ont ont marqués ?

Participation (29)

Pourrait assister (4)

Pas de participation (3)



Soutenez le Club Hifi

© 2014   Créé par Club Hifi.

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation